février, 2021

2021sam20fév17h0019h00Mémoire individuelle et mémoire collective : ce qu’en disent les neurosciences et les écrivains (Proust, Ernaux…)avec Isabelle Serça et Jean-Marc Devaud17h00 - 19h00 Intervenant: Isabelle Serça et Jean-Marc Devaud, Types d'événement:Visioconférence-débat Thème(s)Sociologie

Détails de l'événement

Voici les liens vers les enregistrements de la visioconférence/débat. – les diapos sont à venir.

Pendant le débat, il y a eu des échanges assez riches sur le chat. Les voici:
La transcription est en cours et sera disponible  sur la page de Parcours 2020/2021:   

Sous-titre : Je nous souviens, nous me souvenons

Nous avons tous dans nos mémoires des traces plus ou moins rémanentes d’évènements qui nous ont marqués. Ils peuvent être joyeux (La libération de Paris en 1944) ou traumatisants (les attentats des terroristes islamistes en 2015). Parfois cela n’est important que pour nous-mêmes, parfois il y a conjugaison de la trace personnelle et d’une trace collective. Et parfois, ce que nous considérons comme important pour la collectivité à laquelle on pense appartenir ne l’est que très peu ou même pas du tout ! De plus, l’action sur ces mémoires du temps qui passe, n’est certainement ni homogène au sein d’un groupe humain, ni linéaire dans le temps.

Cette intervention à deux conjugue le regard des neurosciences et le regard de la littérature sur la mémoire — la mienne et celle des autres. Les neurosciences montrent ainsi qu’un souvenir partagé est d’emblée un souvenir modifié, comme en témoigne la trace cérébrale, et de son côté la littérature examine, comme dans Les Années d’Annie Ernaux, comment se tissent de façon serrée mémoire individuelle et mémoire collective — la mémoire partagée étant un puissant fondement du sentiment d’intégration à une collectivité.

Avec Jean-Marc Devaud

Doctorat en Sciences Cognitives Université Paris 6 – Professeur de Neurosciences à l’Université Toulouse 3 – Paul Sabatier, Directeur Adjoint – Département Biologie & Géosciences, co-responable d’une équipe de recherche au Laboratoire de recherches sur la cognition animale (CRCA), Unité mixte de recherche CNRS / Université Paul Sabatier. Sa recherche porte sur les bases neurobiologiques de l’apprentissage et de la mémoire chez l’animal.

& Isabelle Serça

Doctorat en stylistique Université Toulouse 2 – Professeure de Langue et Littérature françaises à l’Université Toulouse 2 – Jean Jaurès – Membre du laboratoire Patrimoine, Littérature, Histoire (PLH), Directrice scientifique du programme de recherche transdisciplinaire « ProusTime». S’intéresse à Proust et à la littérature contemporaine, ainsi qu’à l’interdisciplinarité : littérature, arts et sciences exactes.

Publications -Ouvrages individuels : – Esthétique de la ponctuation, Gallimard (2012) –  Les coutures apparentes de la Recherche : Proust et la ponctuation, Éd. Champion (2010, réédition 2021) – Participation à des ouvrages collectifs : – Marcel Proust et la forme linguistique de la Recherche (coéditrice), Éd. Champion (2013) – – La langue de Maylis de Kerangal : « Étirer l’espace, allonger le temps », Éditions Universitaires de Dijon (2017) – – Mémoires singulières, mémoires plurielles, L’Harmattan (2018)

 

Compte-tenu de la situation actuelle, cette conférence se tiendra en visioconférences
INFORMATIONS DE CONNEXION (supprimées après la conférence)

Nous procédons à l’enregistrement de la session à des fins de rediffusion et de transcription. En vous connectant, vous acceptez d’être publié selon les conditions décrites dans nos conditions de diffusion.

Heure

(Samedi) 17h00 - 19h00

Intervenant

Isabelle Serça et Jean-Marc Devaud,

X